SUPER FORMULA  Japanese Championship

SurperFormula 2015 F4FIA_JAP
Photothèque Digital Photographic

Suzuka: Kobayashi doit encore progresser - SUPER FORMULA Japanese,Championship

SUPER FORMULA Japanese,Championship

La Super Formula Nippon en français sur internet depuis 2009

Suzuka: Kobayashi doit encore progresser

12 Mars 2015, 16:18pm

Catégories : #Saison 2015

Ancien pilote de formule 1 jusqu'à l'année dernière auteur de 75 départs et un podium à Suzuka pour son grand prix national en 2012, Kobyashi est revenu au pays cette saison. Une discipline qu'il découvre dans un tout autre environnement pas très éloigné de celui de la F1 (avec moins de personnels ou mécaniciens) mais le professionnalisme est toujours de rigueur. Remplaçant de Loïc Duval dans la Dallara numéro 8 de la formation Kygnus SUNOCO Kamui est revenu sur les essais de cette semaine précédente ceux d'Okayama fin mars.

 

Cet hiver après son éviction de la formation Caterham, Kobayashi participe aux essais réservés aux débutants et pas aux pilotes titulaires sur le tracé d'Okayama. Pas évidemment d'établir une hiérarchie dans ce cas précis. Kobayashi le reconnaît dans les colonnes du magazine auto-sport, que l'approche était différente entre okayama et Suzuka: en décembre Kamui a en charge les développements des gommes Bridgestone: Il se montre malgré tout le plus rapide et le plus actif avec 167 tours en 4 séances.

 

à Suzuka la première journée en matinée Kamui part à la faute dans le virage Degner, ce qui l'empêche de rouler autant qu'il l'aurait souhaité. Le jour suivant Kamui a quelques difficultés à mettre les pneus en température sans couverture chauffante comme cela se fait en F1. Le Japonais se classe 7e sur l'ensemble des tests.

K.Kobayashi: « J'ai testé la SF14 à Okayama, en 2014, mais, là-bas il n'y a pas de tournant à grande vitesse. Suzuka est un bon baromètre pour les virages rapides. Comparé à une formule 1 la SF14 à beaucoup moins de puissance motrice mais, de l'adhérence et rapide en courbe. Je suis inquiet qu'en a la gérance des pneumatiques. En F1 les gommes sont en températures grâce aux couvertures. En Super Formula, c'est au pilote d'effectuer ce travail. Après 10 ans sans rouler sur les tracés au Japon, je repars de zéro: les circuits, la stratégie, l'individualité des autres pilotes. Les prochains tests d'Okayama sont ma dernière chance et seront importants, avant le début de saison ».

 

  Tweet print  Print Page


> Suivez l'info en continu sur © Twitter @Fnipponfr_com