SUPER FORMULA  Japanese Championship

SurperFormula 2015 F4FIA_JAP
Photothèque Digital Photographic

#SFormula : SUGO – Victoire méritée de Loïc Duval ! - SUPER FORMULA Japanese,Championship

SUPER FORMULA Japanese,Championship

La Super Formula Nippon en français sur internet depuis 2009

#SFormula : SUGO – Victoire méritée de Loïc Duval !

29 Septembre 2013, 09:51am

Catégories : #Saison 2013

Redacteur Nicolas-Dura/Fw2Vimage

 

L'avant dernière manche du championnat nous à offert un grand spectacle, rythmée par 4 interventions de la voiture de sécurité et une arrivée à la « photo finish » entre le Français Loïc Duval et André Lotterer ! Au classement général Lotterer n'est pas « encore » officiellement titré mais, possède une avance de 6 points sur Duval. L'Allemand et le Français ne seront pas à Suzuka pour la finale, mais à Shanghai le même jour avec AUDI en WEC. Naoki Yamamoto (Team Mugen) 3ème conserve toutes ses chances de remporter la couronne.

 


 En pré-grille
"Pour moi le championnat est déjà fini depuis quelques manches ou j'ai perdu des points. Tom's à toujours été très performant en course. SUGO est un circuit physique surtout le dernier virage qui use pas mal les pneus." Mais je compte faire de mon mieux pour les sponsors, et mon écurie. (L.Duval)

"Je devrai manquer la dernière épreuve car au même moment, je serai à Shanghai, pour le championnat du monde d'Endurance avec Audi. Je vais faie mon maximum." (A.Lotterer)

Chronique

Le départ est donné sous une température ambiante de 22°, la piste est sèche (29°). Cela commence mal pour Takuma Sato (Team Mugen) qui ne peut démarrer au feu vert, aider par les commissaires. Au premier virage c'est chaud entre Yamamoto et Lotterer. Le pilote Mugen tasse, André mais ce dernier résiste en passant à l'extérieur, et prendre l'aspiration de Duval qui vire en tête.

 

Dès le 2ème tour, Hirate (Cerumo) part à la faute au freinage du virage N°1, quelques mètres plus loin il part à la faute. Sans gravité mais c'est déjà l'abandon pour Kohei.

 

La voiture de sécurité entre en piste, Takuya Izawa (Docomo) en profite pour ravitailler uniquement en essence, de même que Daisuke Nakajima (Nakajima Racing).

 

Au drapeau vert, JP de Oliveira (Team Le Novo Impul) tire tout droit et s'encastre dans les protections au premier tournant, toutes roues bloquées derrière Hirakawa et manque de percuter Kogure... Le pilote est idem, nouvelle interruption. Dans la zone des stands JP. Déclare « Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé j'espère revoir les images. C' était un gros accident, à très haute vitesse, j'ai d'ailleurs envoyé un message à mon écurie pour les rassurés, et leur dire que j'en été désolé » Plus tard sur Twitter JP. rassure ses supporters en disant " J'ai quelques douleurs, mais je serai en forme la semaine prochaine pour le SuperGT.

 

Au 12ème des 68 tours que compte l'épreuve, Kogure (Nakajima Racing) prend les devants au re-start devant Kunimoto (Cerumo), Daisuke Nakajima (Nakajima Racing), Takuya Izawa (Docomo) et le débutant Richard Bradley (KCMG). 18Ème tour c'est l'abandon pour Nakayama qui rentre à son box HP Real.

 

Tous les pilotes n'ont pas encore ravitaillés, coupe « stratégique » de Takuya Izawa qui est le seul du TOP5 à être déjà passer par les stands en mettant que du carburant.

 

Après la première slave de ravitaillements, Kogure est en tête suivi de Kunimoto et un étonnant Daisuke Nakajima ! Englué dans le peloton, Lotterer, Duval, Yamamoto tente de se frailler un passage parmi les pilotes plus lent.

 

27ème tour nouvelle sortie de piste pour Bradley, dans l'avant dernier virage. Le « SC » rentre en piste, c'est alors que Kogure, Kunimoto, et Daisuke Nakajima marquent leur premier arrêt. Tout se passe bien hormis pour le cadet des Nakajima qui perd beaucoup de temps !

 

Au gré de ces changements Takuya Izawa (Docomo) a reprit la tête. 32Ème passage Izawa amène le peloton mais voit fondre sur lui Kogure. Le pilote Docomo n'a pas encore changer ses pneus, visiblement sur un seul arrêt. En embuscade Duval observe !

 

37ème tour, es esprits s'échauffent encore, Kogure pourtant plus rapide qu'Izawa vient percuter le pilote Docomo avec sa roue avant gauche. Takuya est poussé à la faute et doit abandonner. Duval en profite pour gagner une nouvelle position suivi Lotterer, Yamamoto, Kunimoto Yasuda, Matsuda, Tsukakoshi complètent le TOP8. 40Ème passage Kogure réalise le meilleur tour en 1'08'533. à ce stade de la course Lotterer est « virtuellement » champion !

 

50ème tour La bagarre pour la seconde place est lancée entre Duval et Lotterer – Le pilote Tom's met la pression sur le pilote Kygnus-Sunoco à hauteur de moins de 5 dixièmes.

 

Coup de théâtre pour Nakajima Racing ! Kogure est pénalisé pour son accrochage provoqué 15 tours plus tôt avec Izawa ! Takashi Kogure passe par les stands, sous le regard et le mécontentement du patron du Docomo Dandelion. Kogure exécute sa sanction de 10 secondes et repart. Celà permet à Loïc Duval (Kygnus-Sunoco) de se retrouver en tête !

 

Les attaques fusent entre Lotterer et Duval, dans le premier freinage mais le Français tiens bon. Cette lutte fratricide et « francophone » permet à Yamamoto (Team Mugen) de se rapprocher !

 

 

À moins de 10 tours de la fin, Ryo Hirakawa l'équipier de Loïc Duval explose son moteur Toyota et doit renoncer. Décidément, le premier virage cause bien des problèmes, cette fois-ci c'est Kazuki Nakajima qui se sort en lutte avec Koudai Tsukakoshi (HP Real) – Nakajima en reste là, le pilote HP Real peut repartir, mais tire tout-droit dans les barrières suite à son contact quelques virages plus loin... Nouvelle apparition du « SC » à 8 tours de la fin ! Les positions au championnat, suite à l'abandon de Kogure sont les suivante(s) : Lotterer (37) Duval (31) Yamamoto (24) JP de Oliveira (16) Kazuki Nakajima (16) etc...

 

à 3 tours de la fin le « sprint » final commence, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Duval et Lotterer offre le meilleur d'eux-mêmes tout en restant propres dans leur manœuvres. Et au bout de plus de 250Km, Loïc Duval l'emporte devant André Lotterer pour 0.041 millièmes ! Naoki Yamamoto se classe 3ème, Yuji Kunimoto 4ème, Tsugio Matsuda 5ème, Yasuda 6ème, Daisuke Nakajima 7ème, Takashi Kogure 8ème.

Note(s): En l'abscence de Duval et Lotterer, avec 13 points de retard, Naoki Yamamoto a besoin de 2 victoires voir une seule, une 2e place ou 2 pole positions à Suzuka pour gagner le championnat !