SUPER FORMULA  Japanese Championship

SurperFormula 2015 F4FIA_JAP
Photothèque Digital Photographic

Revue d'effectifs: Round 4, Motegi, notes +photos - SUPER FORMULA Japanese,Championship

SUPER FORMULA Japanese,Championship

La Super Formula Nippon en français sur internet depuis 2009

Revue d'effectifs: Round 4, Motegi, notes +photos

14 Août 2010, 08:00am

Catégories : #Saison 2010

Redacteur Nicolas-Dura/Fw2Vimage

 

Chaque semaine d'après-course, PL nous livre ses impressions sur chacuns des pilotes !

 

Réactions en relation avec cet évènement:

 

Copyright by SCIVI

 

Je suis extrêmement désolé pour mon équipe. (Tsugio Matsuda/Kondo Racing) DNF Contact avec la #16 (Yuji Ide)

Problème de transmission, pour le pilote Allemand André Lotterer à #Motegi #Fnippon alors qu'il occupait la 3ème position !

JP Oliveira P6 today at Motegi after an engine failure during the pitstop cost another podium

Takuya Izawa: "Je dois absolument réagir à cette situation" Qualifié 12ème le Japonais termine 11ème... Bien loin de @LoicDuval à #Motegi !

Selon @Rogeriolima23 la course #Fnippon #Motegi au moment du départ la piste affiché une T° record de 49 degrés 35° dans l'air ! Chaud ! Seize mille personnes ont assistés au course #Fnippon @JF3A profitant ainsi des vacances du mois Août !!

 

 1. Loic DUVAL  2. Takuya Izawa  3. Tsugio Matsuda  7. Kei COZZOLINO
 8. Hiroaki ISHIURA  10. Kodai TSUKAKOSHI  16. Yuji Ide
 18. Katsuyuki HIRANAKA  19. Joao Paulo de OLIVEIRA  20. Kohei HIRATE
 29. Takuto IGUCHI  31. Naoki YAMAMOTO  32. Takashi KOGURE
 36. Andre LOTTERER  37. Kazuya OSHIMA




 

 

ico-trofeu.png#1 Loic DUVAL Note ++ Course : 1 Qualifs : 2

Ca y est, Loic est revenu à sa place habituelle, la première. S’il s’est incliné de peu face à son ancien coéquipier en qualification, le pilote français a comme souvent réussi un meilleur départ que lui et s’est installé sans drame en tête. Il a su imprimer un rythme très rapide en début d’épreuve et s’est ménagé un avantage suffisant pour ne jamais être menacé. Stratégie, arrêt sans problème, l’équipe Dandelion est revenue à son meilleur niveau. Dommage pour la course au titre que le début de saison ait été difficile, mais Duval a encore pas mal de points a prendre et n’est pas mathématiquement hors du coup.



 

# 2 Takuya IZAWA Course : 11 Qualifs : 12

Les courses se suivent et se ressemblent pour Izawa qui ne tire aucun bénéfice de la montée en puissance de son écurie grâce à Duval. En queue de peloton d’un bout a l’autre, il a offert une résistance âpre à Tsukakoshi mais s’est finalement fait passer. Clairement affecté par la situation, le jeune Izawa se doit de reprendre le taureau par les cornes.



#3 Tsugio Matsuda Course : DNF Qualifs : 8

Le nouveau (re)venu (double champion de la discipline tout de même, en 2007 et 2008) n’a pas démérité avec sa voiture vierge de tout sponsor durant la qualification, atteignant d’emblée la Q3. Il est vrai que le Kondo Racing tout comme lui-même ne sont pas des amateurs. Le comité d’accueil a été un peu rude et Tsugio s’est retrouvé en tête à queue, malheureusement pour lui terminal, après 2 virages. Un peu court comme mise en jambes, mais il n’a pas grand chose à perdre cette saison où il n’a pour ambition que de se remettre dans le bain.



 

# 7 Kei COZZOLINO  Course : 13 Qualifs : 15

Victime comme son coéquipier Ishiura d’une qualification totalement désastreuse, Cozzolino a passe la course à plusieurs longueurs derrière tout le monde. Oubliée la bonne prestation de Fuji, le jeune Italo-Japonais ne sera pas revenu de Motegi avec le sourire.



 

# 8 Hiroaki ISHIURA Course : 8 Qualifs : 13

Le contraire de Hiranaka... Le Team Le Mans a complètement raté son week-end, passant à côté de la qualification où Ishiura échouait a une position qu’il n’avait pas visité depuis bien longtemps, la 13ème. Il a travaillé dur durant la course pour terminer en 8e position, ce qui est valeureux, mais bien loin du podium qu’il avait visite l'année derniere.



 

#10 Kodai TSUKAKOSHI Course : 10 Qualifs : 9

Toujours des soucis pour Tsukakoshi qui a fait une qualification moyenne et qui a perdu le bénéfice d’un début de course volontaire en calant lors de son ravitaillement. L’enfant du pays n’a cependant pas baissé les bras et repris les choses à bras le corps pour une remontée de tout en bas qui nous a valu de belles passes d’armes, notamment lorsqu’il est tombé sur Izawa qu’il a finalement passé au prix de quelques figures spectaculaires. Cette année, la Nippon c’est pas ça pour Tsukakoshi qui peut se consoler avec sa fantastique victoire en Super GT à Sugo le mois dernier.



 

#16 Yuji IDE Course : 9 Qualifs : 11

Apres un semblant d’amélioration à Fuji, retour dans l’anonymat pour Ide qui ne décolle décidément pas. Son seul fait d’armes notable du week-end fut de sortir Matsuda au 2e virage. Pas terrible.



 

#18 Katsuyuki Note: + HIRANAKA Course : 7 Qualifs : 10

Après un début de saison douloureux, Hiranaka et son équipe semblent avoir trouvé le truc. Est-ce le fait de revenir pour la seconde fois sur le circuit de Motegi cette saison ? Toujours est-il que le pilote KPMG était méconnaissable : pointant un moment en tête des essais libres (!), il signait un 10ème temps en grande amélioration en qualification et confirmait en course, tenant parfaitement le rythme avec au final une 7e place a des années lumières de ses fonds de classement de début de saison. A suivre de près pour la suite.



 

ico-trofeu.png#19 Joao Paulo de OLIVEIRA Course : 6 Qualifs : 3 Meilleur tour en course

Occasion manquée pour JP qui n’a pourtant pas grand chose a se reprocher. Solide 3ème en début de course derrière Duval et Kogure il tirait le meilleur de sa voiture. Le podium se profilait quand son moteur récalcitrant l’a lâché pendant un trop long moment au stand pendant son ravitaillement. Sa fin de course fut brillante mais il était trop loin pour refaire son retard. Il perd gros au championnat, mais est toujours dans la course.

 

ico-trofeu#20 Kohei Hirate Note: + Course : 3 Qualifs : 6

Bonne course du vainqueur de Fuji qui a su profiter des problèmes des gens devant lui et a réussi à remonter jusqu'à la seconde position grâce a une excellente stratégie de l'écurie Impul. Il continue cependant de subir la domination de son équipier Oliveira en qualification et en début de course, mais ce nouveau podium devrait continuer à booster sa confiance.



 

#29 Takuto IGUCHI Course : 12 Qualifs : 14

Qualifications ratées et course en queue de peloton une fois encore pour Iguchi qui ne peut pas faire grand chose quand les conditions sont au beau fixe. A toutefois signé quelques temps au dessus de son rang pendant la course. C’est peu...



 

#31 Naoki YAMAMOTO Note: + Course : 4 Qualifs : 4

Yamamoto progresse à toute allure. Il signe à Motegi sa meilleure qualification et son meilleur résultat, au pied du podium. S’il est bien aidé par le fait d'être dans un top team, il n'empêche qu’il ne fait pas de faute et fait preuve d’une régularité impressionnante. A quand le premier podium ? Très bientôt, sans aucun doute.



 

ico-trofeu#32 Takashi KOGURE Note: ++Course : 2 Qualifs : 1

Depuis sa victoire à Suzuka Takashi Kogure était sur une mauvaise pente. Il effectue à Motegi un beau redressement avec une pole position et une course pour une fois sans erreurs, avec même à la fin un beau dépassement sur Hirate qui lui avait pris sa seconde position à la faveur des ravitaillements. Le pilote Nakajima est plus que jamais dans la course au titre.



 

#36 Andre LOTTERER Course : DNF Qualifs : 5

André est le grand malchanceux de ce week-end. Victime d’inquiétants problèmes d’allumage durant le warmup, résolus in extremis, il garait sa voiture dans l’herbe apres 3 petits tours, cette fois trahi par sa transmission. C’est bien dommage car Lotterer avait réalisé comme souvent un excellent départ le plaçant en troisième position. Il perd des points précieux sur ses rivaux et en particulier sur Kogure, même si le titre reste possible. Ce sera dur.


 

#37 Kazuya OSHIMA Note: + Course : 5 Qualifs : 7

Nouvelle course convaincante pour Oshima qui se rapproche petit à petit de son leader Lotterer. Même s’il reste encore un peu en retrait, on le voit de plus en plus souvent sur les écrans, ce qui est bon signe. Il a su résister en fin de course sans s’affoler au retour d’un Oliveira déchaîné dans ses rétroviseurs, signe de maturité. Il ne reste qu’a ajouter une dose d'agressivité et ça devrait le faire.

 

ico-trofeu= Une victoire