SUPER FORMULA  Japanese Championship

SurperFormula 2015 F4FIA_JAP
Photothèque Digital Photographic

Saison 2009 -- #3 Motegi (30-31 Mai 2009) Course - SUPER FORMULA Japanese,Championship

SUPER FORMULA Japanese,Championship

La Super Formula Nippon en français sur internet depuis 2009

Saison 2009 -- #3 Motegi (30-31 Mai 2009) Course

10 Août 2009, 09:38am

Catégories : #Saison 2009

Redacteur Nicolas-Dura/Fw2Vimage

 

Course passionnante, marquee par de la pluie intermittente et de nombreux changements de leaders. Tres bonne operation pour Ben qui termine second apres etre parti 11e. Loic ne marque pas de points, donc il s'envole au championnat. Excellente course de Tsukakoshi qui confirme etre le meilleur rookie 2009. Plus de details un peu plus tard... Conditions variables : pluie intermittente.


DATE : 2009/5/31 WEATHER : RAIN, CONDITION : WET SESSION : RACE 1. #32 Takashi KOGURE (JPN) Nakajiam/Honda 1:41:02.932 52 2. # 2 Benoit TRELUYER (FRA) IMPUL/Toyota + 8.774 52 3. # 8 Hiroaki ISHIURA (JPN) LeMans/Toyota + 23.748 52 4. #10 Kodai TSUKAKOSHI (JPN) HFDP/Honda + 25.032 52 5. #36 Andre LOTTERER (GER) TOM'S/Toyota + 25.558 52 6. # 1 Tsugio MATSUDA (JPN) IMPUL/Toyota + 26.156 52 7. #40 Richard LYONS (GBR) Dandelion/Honda + 32.848 52


DNF #48 Yuji TACHIKAWA (JPN) Cerumo/Toyota - 23 laps 29 #20 Kohei HIRATE (JPN) IMPUL/Toyota - 30 laps 22 #37 Kazuya OSHIMA (JPN) TOM'S/Toyota - 42 laps 10 #31 Loic DUVAL (FRA) Nakajima/Honda - 52 laps 0 # 7 Keisuke KUNIMOTO (JPN) LeMans/Toyota - 52 laps 0 #41 Takuya IZAWA (JPN) Dandelion/Honda - 52 laps 0

Fastest Lap: #10 Kodai TSUKAKOSHI (JPN) 1:37.466 (8/52)

Le Blog Auto (Formula Nippon) Comme il y a deux semaines a Suzuka, l’épreuve de Formula Nippon a été très influencée par les conditions météorologiques. Mais cette fois les concurrents ont dû composer avec une pluie taquine, qui a tour à tour forci et faibli, comme pour mettre à dessein la pagaille dans les stratégies et piéger le maximum de pilotes. A ce petit jeu c’est Takashi Kogure qui s’en est le mieux sorti, remportant la victoire devant un étonnant Benoit Tréluyer qui a su rester zen pour tracer sa route de la onzième place de grille jusqu’au podium et ainsi faire fructifier son capital de points. La course a également été marquée par une solide performance du jeune Kodai Tsukakoshi que sa qualité de régional de l’étape a galvanisé et qui a mené une bonne partie de la course. Qualifications : Nakajima Racing dans son jardin La course de Suzuka avait montré que le Nakajima Racing avait trouvé le mode d’emploi de la nouvelle monoplace 2009. Les essais libres et la qualification sur le circuit routier de Motegi, traditionnellement chasse gardée de l’équipe de l’ex-pilote Honda, l’ont confirmé puisque les deux pilotes PIAA Nakajima ont été en haut des feuilles de temps du début à la fin, alternant les positions. Si les premières tentatives ont été plutôt favorables à Loïc Duval, c’est son coéquipier qui lui a soufflé la pole de peu à la fin de la séance qualificative, les deux voitures se retrouvant en première ligne. Le rookie Kodai Tsukakoshi, né pas bien loin de Motegi, confirmait qu’il était le plus à l’aise des débutants de l’année en décrochant la 3e position sur la grille. Du côté du team Impul, la première force du plateau, c’était par contre la soupe à la grimace. Ne pouvant trouver les bons réglages, les trois voitures ne faisaient pas d’étincelles avec Hirate sixième devant Matsuda et surtout Tréluyer, le leader du championnat, qui se retrouvait éliminé en Q2 et héritait d’une lointaine 11e place de grille. Course : Kogure non sans mal Les nuages gris qui couvraient Motegi depuis le début du week-end étaient menaçants au-dessus de la grille de départ et quelques gouttes faisaient même leur apparition timidement, plongeant les stratèges des équipes dans des abimes de réflexion. Les concurrents optaient cependant pour un départ en slicks, espérant que la pluie allait leur laisser quelque répit en début de course. Le départ voyait Kogure s’élancer impeccablement et derrière Tsukakoshi et Lotterer débordaient Duval. Loïc faisait le forcing pour tenter de garder son avantage mais partait en tête à queue quelques virages plus loin après avoir touché Lotterer. Moteur calé, c’en était fini de la course du Français.