SUPER FORMULA  Japanese Championship

Phototheque Digital Photographic

Okayama: Kenta Yamashita, vainqueur surprise -

www.formulanippon-fr.com | L'actualité en français depuis 2009

Okayama: Kenta Yamashita, vainqueur surprise

29 Septembre 2019, 17:09pm

Catégories : #SFormula, #saison 2019

La sixième manche du championnat Super Formula Nippon, a tenue que toutes ses promesses. C'est un sixième vainqueur différent en autant de courses. Battu pour 80 millièmes de secondes hier lors des qualifications, kenta Yamashita (KONDO Racing) gagne l'épreuve, la première victoire de sa carrière.

Kazuki Nakajima (TOM'S) termine second, devant Harrison Newey (B-max) excellent troisième.

L'auteur de la pole position, Ryo Hirakawa (IMPUL-TOYOTA) a gardé l'avantage la quasi totalité de l'épreuve avant de s'arrêter, et perdre la première place.

Erreur stratégique de l'équipe IMPUL-TOYOTA qui aurait dû profiter de l'intervention de la voiture de sécurité, suite au tête-à-queue (crevaison lente à l'arrière gauche) de Nirei Fukuzumi.

Une nouvelle fois, KCMG passe à côté du triomphe.  Cependant, selon le directeur sportif Tsugio Matsuda, c'est à cause de la voiture  de sécurité car tout aller bien ! Kamui Kobayashi s'arrête avant tout le monde, mais le scénario d'une course n'est jamais écrit d'avance. Un premier contact avec Nick Cassidy (TOM'S) puis un autre avec Alex Palou, met fin aux espoirs du pilote TOYOTA qui ne verra même pas l'arrivée.

Trois crevaisons, à signaler: Nirei Fukuzumi alors en seconde position, Tadasuke Makino en repartant des stands, puis Hiroaki Ishiura. Bien étrange, car ce n'était pas arriver depuis le début de la saison. Les bordures sont-elles à mettre en cause ou les pneumatiques.

Résumé de la course:

Tour de formation, les pilotes relancent pour une grande majorité d'entre-eux en gommes tendres, d'autres en médium. Il faut chaud 30 degrés dans l'air, 37 sur la piste.

C'est un très bon départ pour Nirei Fukuzumi (DOCOMO DANDELION-HONDA) qui hisse de tout de suite à la deuxième position. Ryo Hirakawa conserve la première place avec dans son sillage, le reste du peloton. Ça se bouscule derrière, on se touche presque entre équipiers chez TOM'S notamment entre Cassidy et Nakajima. Le néo-zélandais a "accusé" Kazuki de l'avoir gêner en Q2, hier... Ambiance!

Le premier a s'arrêter est Kamui Kobayashi et passe en pneumatiques tendres. C'est d'ailleurs le choix inverse qu'on fait les 5 premiers classés. Ryo Hirakawa est devant avec plus de deux secondes sur ses adversaires.

Meilleur tour en course pour Kamui Kobayashi en 1.15.985 Ryo hirakawa mène la course devant Ishiura, Cassidy (parti 10ème), Auer, Nojiri, Yamashita, Kunimoto, Yamamoto, Tsuboi, kazuki Nakajima. Le pilote Nakajima Racing, Alex Palou est à ce moment précis en 12ème, Kamui Kobayashi (qui s'est déjà arrêter) occupe la 19ème position. Intervention de la voiture de sécurité, quelques instants plus tard. Nirei Fukuzumi se rate juste avant la ligne droite du dernier secteur. C'est l'abandon pour le pilote DOCOMO.

Sur les images de la télévision, c'est une crevaison à l'arrière gauche qui a causée le retrait prématuré de Fukuzumi.

Les positions sont neutralisés, a l'entrée du 10ème passage les pilotes peuvent passer par les stands. Cetse cas de Yamashita, Yamamoto, kazuki Nakajima. Tadasuke Makino ravitaille et... tire tout droit dans le premier virage à la sorties des stands. Crevaison à l'avant gauche. Mauvaise manipulation des mécaniciens ? Sous gonflage ? Le pilote Nakajima Racing a indiqué après la course que c'était une pénalité assez lourde. Il est reparti trop tôt et, toucher un autre concurrent devant lui, ce qui aurait endommagé sa route avant. Makino, roue crevée est au ralenti, et rejoint son stands pour effectuer la réparation nécessaire.

Nous sommes toujours sous régime de la voiture de sécurité qui roule.. bien lentement.

Naoki Yamamoto repasse à son boxe, pour passer en gomme tendre. Yuhi sekiguchi (IMPUL-TOYOTA) vainqueur des 2 dernières éditions, n'est pas à la fête cette après-midi et, change ses pneus. Le coup de poker de Kamui Kobayashi fonctionne jusqu'à présent.

Reparti dernier, le voilà 7ème, alors que les six autres pilotes devant lui ne se sont pas arrêtés. La course est relancée au 13ème passage, Hirakawa s'échappe, la meilleure opération est pour l'heure celle de Nick Cassidy troisième.

Plus loin Palou est 11ème, Naoki Yamamoto 13ème, les plus proches rivaux de Cassidy au classement général. Hiroaki Ishiura a creusé lui aussi, à lavant droit comme Makino quelques auparavant. Usure prématurée des pneus tendres ? On ravitaille chez CERUMO et on passe en médium. L'ancien lauréat de la course en 2015, et contraint de rejoindre son boxe un tour plus tard et abandonne.

Nick Cassidy passe donc deuxième à trois secondes d'Hirakawa aquí tardes tête. Lucas Auer est troisième à plus de 7 secondes, Nojiri + 8, Kobayashi +9. Les 10 premiers classés se tiennent en 26 secondes. Rien n'est fait, pour la victoire. Très mauvaise après-midi pour Makino qui effectue un passage à vitesse réduite dans les stands. Une sanction difficile à comprendre. C'est le troisième arrêt pour Makino.

L'homme fort de la course est Nick Cassidy qui revient sur le leader Hirakawa qui n1 plus le même rythme qu'en début de course. Il reste 20 tours, Kamui Kobayashi est à l'abordage sur Tomoki Nojiri pour le gain de la quatrième place. C'est passé pour Kalui ur un magnifique freinage.

Cassidy est tout prêt, à moins de 7 dixièmes mais, les six premiers doivent encore s'arrêter. On se prépare chez KCMG-TOYOTA... décidément on se demande quand la stratégie va fonctionner dans cette équipe. Treize secondes un peu plus pour Kamui, qui met de l'essence et pneus tendres. Kamui avait les leaders à sa portée avant son second arrêt. Kami glisse à plus de 47 secondes!

A une dizaine de tours en vue de l'arrivée, les positions sont les suivantes: Hirakawa, Cassidy, Auer, Nojiri tous "groupir".

Nick Cassidy encore lui, met la pression! RYO Hirakawa est en délicatesse, sur certaines zones de freinages. C'est fait! Pour Cassidy qui prend les devants, Auer se rapproche à son tour de Ryo Hirakawa. Suite à l'intervention de la voiture de sécurité, la course limitée à 90 minutes) va bientôt se terminer plus que 9 minutes à la montre.

Il reste 8 tours et c'est le moment de s'arrêter pour Hirakawa. Près de 14 secondes, c'est beaucoup trop long. Ryo ressort en pneumatiques médium et, quelques litres de carburant, pour rallier l'arrivée. Dans le même tour, Hirakawa sort trop large. Plus que 6 minutes. Nick Cassidy passe au stands TOM'S, onze secondes et quelques millièmes de perdu et, repart 6ème.

Nojiri passe à son tour dans la zone des puits. La victoire se joue maintenant entre les meilleurs. Kamui Kobayashi, attaque Nick Cassidy qui n'a pas encore ses pneus en température. Les 2 pilotes TOYOTA se touchent. Nick Cassidy se retrouve en travers en plein milieu de la piste mais, réussi à repartir. Le kiwi n'est pas récompensé de tous ses efforts t passe 11ème.

Cette circonstance de course, profite à Alex Palou, 5ème qui récupère de précieux points. Lucas Auer est en-tête, mais doit lui aussi s'arrêter. Kenta Yamashita remporte la course, la première de sa jeune carrière, devant Kazuki Nakajima et Harrison Newey.

Course 

1 – Kenta Yamashita (Dallara-Toyota) Kondo, les 66 tours en 1h30’52″967

2 – Kazuki Nakajima (Dallara-Toyota) Tom’s à 2″340

3 – Harrison Newey (Dallara-Honda) B-Max Motopark à 4″045

4 – Alex Palou (Dallara-Honda) Nakajima à 5″311

5 – Lucas Auer (Dallara-Honda)B-Max Motopark à 11″174

6 – Patricio O’Ward (Dallara-Honda) Mugen à 12″532

7 – Naoki Yamamoto (Dallara-Honda) Dandelion à 15″702

8 – Kazuya Oshima (Dallara-Toyota) LeMans à 17″763

9 – Tomoki Nojiri (Dallara-Honda) Mugen à 24″461

10 – Nick Cassidy (Dallara-Toyota) Tom’s à 32″896

11 – Sho Tsuboi (Dallara-Toyota) Inging à 38″901

12 – Ryo Hirakawa (Dallara-Toyota) Impul à 41″280

13 – Yuhi Sekiguchi (Dallara-Toyota) Impul à 41″660

14 – Koudai Tsukakoshi (Dallara-Honda) Real à 42″858

15 – Yuichi Nakayama (Dallara-Toyota) LeMans à 43″464

16 – Yuji Kunimoto (Dallara-Toyota) Kondo à 44″663

17 – Tadasuke Makino (Dallara-Honda) Nakajima à 46″043

18 – Kamui Kobayashi (Dallara-Toyota) KCMG à 1 tour 

MEILLEUR TOUR: Kamui Kobayashi, en 1’15″809 

ABANDON(s) 36° tour: Hiroaki Ishiura (crevaison) 8° tour: Nirei Fukuzumi (crevaison)

Ils sont encore 9 à pouvoir jouer le titre mathématiquement. Au classement par équipes, DOCOMO est à égalité de points avec TOM'S.

La grande finale aura lieu lors du 18ème JAF grand prix de Suzuka, les 26 et 27 octobre prochain.

Classement (provisoire): N. Yamamoto 29, N. Cassidy 28, A. Palou 25, K. YAMASHITA 21, K. Kobayashi 19, L. Auer 14, K. Nakajima 12, S. Tsuboi 12, Y. Sekiguchi 11, etc...

 

@Dura_Nicolas

FORMULANIPPON-FR.COM Publié le 27/09/2019 à 18h09 - Mise à jour: 27/09/2019 à 18h12