SUPER FORMULA  Japanese Championship

Phototheque Digital Photographic

FUJI: Un poisson dans l'eau nommé Alex Palou ! -

www.formulanippon-fr.com | L'actualité en français depuis 2009

FUJI: Un poisson dans l'eau nommé Alex Palou !

14 Juillet 2019, 12:27pm

Catégories : #SFormula, #saison 2019

La 4ème manche du championnat Super Formula Nippon s'est élancée aujourd'hui, sous régime de la voiture de sécurité. La pluie n'a pas refroidie pour autant, les pilotes qui ont offert un spectacle grandiose. Parti depuis la première ligne, Alex Palou (Nakajima Racing) remporte une victoire toute en maitrise et, permet à son écurie d'être de retour aux avants-postes. Très bonne opération pour Nick Cassidy (TOM's) qui termine troisième juste derrière un excellent Sho Tsuboi (CERUMO).

 

@Dura_Nicolas

FORMULANIPPON-FR.COM Publié le 14/07/2019 à 11h31 - Mise à jour: 14/07/2019 à 16h32

La voiture de sécurité, contrôle le peloton pour non pas un départ 'fictif" comme l'on dirait dans le sport cycliste mais, en raison d'un manque de visibilité. Il fait relativement bon, avec 22 degrés dans l'air, 23 sur la piste. Au bout 4 tours, les concurrents sont libérés part le drapeau vert.

Tout de suite, Palou creuse l'écart, Cassidy est très agressif et dépasse Nojiri pour le gain de la 4ème place. Le Néo-Zélandais est à l'attaque et, revient sur le trio de tête composé de Palou, Tsuboi et Sekiguchi.

à la répétition, Ryo Hirakawa (IMPUL) a dépassé avant la ligne de départ/arrivée ce qui lui vaut d'être sanctionné. Au onzième passage, Ryo effectue un passage obligatoire dans la zone de stands, à vitesse réduite et il repart.

Douzième tour, sur les cinquante cinq prévus, Palou conserve une marge assez confortable + de 4 secondes sur Tsuboi mais, le pilote Nakajina Racing doit rester plus que concentré. Le brouillard est important, les pilotes n'ont que pour seul point de repère la lumière rouge à l'arrière des monoplaces. Plus loin et, déjà très retardé Patrico O'Ward (TEAM MUGEN) ne commet pas de faute. Le Mexicain reste sur ses roues, et recolle tours après, tours sur les autres pilotes.

Passage par les stands, pour Artem Marvelov, pour changer son aileron avant. Le Russe ne produit plus les mêmes résultats... Depuis SUGO cela ne va pas fort pour lui.

Au 13ème tour, Palou effectue le meilleur tour en course en 1'42'135.

Glissade de Naoki Yamamoto ! Le champion en titre se rate sur un freinage mais, peut se relancer.

Reparti après réparation , Markelov manque de sortir à nouveau de la piste...

On n'en parle pas trop, mais Kamui Kobayashi (KCMG) a déjà remonté 8 places ! Passer à côtés de la victoire dans des conditions similaires à Okayama l'année dernière Kamui se "mouille" et, reprend du temps sur ses poursuivants.

Alex Palou (nakajima Racing) reste en tête mais, sous la menace de Tsuboi. Douze secondes seulement entre les 2 hommes au 20ème tour. Yuhi Sekiguchi (IMPUL) suit à 16 secondes, Cassidy 23 secondes, Nojiri plus de 30 secondes.

Kazuki Nakajima (TOM's) réalise une après-midi prometteuse. Un comble pour le double champion de la série, qui n'a toujours pas marqué le moindre point cette année. çà passe pour Kazuki qui prend la 8ème place à Tadasuke Makino (Nakajima Raing).

Petite frayeur pour le leader, Alex Palou au 23ème tour, qui tire tout droit dans le premier tournant. Le pilote Nakajima Racing laisse environ 3 secondes dans l'affaire, mais garde la tête. Certains pilotes s'arrêtent pour changer soit leur pneus pluie ou remettre de l’essence en vue de l'arrivée. C'est le cas de Koudai Tsukakoshi (REAL RACING) au 36ème tour.

Plus que 15 tours mais... Beaucoup moins à l'horloge. La direction de course a fixée un temps limité à 95 minutes. Onze secondes d'avance pour Palou qui gère de nombreux paramètres, gardant toute sa lucidité et surtout sans faiblir. La victoire lui semble acquise.

Sho Tsuboi (CERUMO) est plus régulier, et entrevoit déjà la seconde place, Yuhi Sekiguchi (IMPUL) reste troisième. Dans les derniers tours Cassidy (TOM'S) donne tout ce qu'il peut pour "arracher" un podium.

C’était déjà arrivé, l'équipe B-Max Racing manque de prendre "feu" dans les stands. Harrison Newey a "encore" eu chaud ! Le même problème, depuis SUGO, ou le jeune briton avait dû mettre pied à terre ... Cette fois-ci, l'incendie est maîtrisé , Newey peut repartir.

Il reste 9 tours, Sekiguchi (IMPUL) passe par les stands pour un très bref ravitaillement en carburant. Yuhi ressort son le museau de Kobayashi. Nick Cassidy (TOM's) passe troisième à une quinzaine de secondes du leader Palou, mais surtout: Cassidy se rapproche à grandes enjambées de Tsuboi deuxième. Il reste 10 tours, soit... 13 minutes.

La fin de course est très animée, Kazuki Nakajima (TOM's) est 5ème après une rude bagarre avec Hiroaki Ishiura (CERUMO). Rien n'est fait pour le gain de la quatrième place, Nojiri (TEAM MUGEN) résiste à Kazuki Nakajima qui n'a plus de "OTS" (overtaking système). Malgré cela, Kazuki passe Nojiri ! Les positions se resserrent, pour les points ! Kazuya Oshima ne verra pas le drapeau à damier. En bagarre depuis le début, le pilote du TEAM LE MANS se range dans un échappatoire...

C'est la victoire pour Alex Palou, la première de sa courte carrière en Super Formula Nippon. Un retour au premier plan de toute une équipe aussi: Nakajima Racing. Le débutant Tsuboi (CERUMO) a tenu fasse aux attaques de Nick Cassidy. Les deux pilotes Toyota complètent le podium final.

Tomoki Nojiri (TEAM MUGEN) s'est pas mal défendu, il termine 4ème, juste devant Kazuki Nakajima (TOM's), et Kamui Kobayashi (KCMG) auteur d'une fantastique après-midi. Hiroaki Ihsiura (CERUMO) se classe à la 7ème place, à cause de son arrêt Yuhi Sekiguchi (IMPUL) glisse en 8ème position mais, assure des points au classement par équipes.

Chez Docomo Dandelion ont à bu la tasse carrément ... Nirei Fukuzumi ne sauve pas la maison du naufrage avec une neuvième position. Auteur de pole position en début de saison à Suzuka, Tadasuke Makino termine dixième.

Parti à la faute en début de course, Naoki Yamamoto (Docomo Dandelion) n'a jamais plus retrouvé son rythme, et termine à une anonyme onzième place. Le champion en titre conserve malgré tout la tête du classement provisoire.

Quelle joie, de voir l'emblématique Satoru Nakajima, qui révèle que l'équipe n'a pas dit à Palou que c'était une course limitée dans le temps. Parti avec le plein de carburant, les ingénieurs craignaient que Palou ne soit tenter de sur-piloter, et ne puisse pas voir l'arrivée.

Avec 2 pôles, 1 victoire, Nakajima Racing fait preuve d'une belle entrevue, durant l’hiver. C'est une bonne chose pour la formation bleue et blanche qui revient au sommet, présente depuis 1996 . C'est aussi la première victoire pour l'écurie depuis 2010, et pour HONDA à FUJI en 10 ans.

Les trois premiers ont tous déclaré en conférence de presse, qu'ils ont dû économiser du carburant pour rallier l'arrivée. Sho Tsuboi (CERUMO) a été constamment invité à économiser, le plus possible. Quand Nick Cassidy s'est approché, il a dit qu'il avait atteint sa limite, mais Tsuboi a tenu bon, et qu'il était capable d'augmenter son rythme dans les derniers tours.

Nick Cassidy a félicité son équipe, TOM'S Racing pendant la course. Grâce en partie à une très bonne communication. L'équipe a remarquée que Yuhi Sekiguchi serait obligé de ravitailler. Au 30e tour, ils ont compris que la course ne couvrirait pas toute la distance (NDLR: 55 tours). Cassidy a changer de braquet, et n'a plus ménagé sa voiture et rattraper Tsuboi.

Très belle "remontada" (remontée) de Kamui Kobayash qui gagne 13 places sous le déluge de FUJI ! "Nous n'avions rien à perdre", a déclaré kamui kobayashi après sa formidable performance aujourd'hui sur AUTOSPORT web. KCMG et moi-même, avons complètement changé la configuration de la voiture après les qualifications de samedi."

Au classement des pilotes, Naoki Yamamoto (Docomo) garde la tête mais, avec que 5 petits points sur Cassidy (22 points) et Palou crédité de 14 unités.

La prochaine épreuve se déroulera au mois d'août à TWIN RING Motegi.

 

@Dura_Nicolas

FORMULANIPPON-FR.COM Publié le 14/07/2019 à 11h31 - Mise à jour: 15/07/2019 à 17h42