SUPER FORMULA  Japanese Championship

Phototheque Digital Photographic

Suzuka: Nick Cassidy vainqueur, KCMG a coulé ! -

www.formulanippon-fr.com | L'actualité en français depuis 2009

Suzuka: Nick Cassidy vainqueur, KCMG a coulé !

21 Avril 2019, 07:57am

Catégories : #saison 2019, #SFormula

Il n'aura fallu qu'un tour à Nick Cassidy (TOM'S) pour remporter la première épreuve de la saison 2019. Le néo-zélandais, a su attendre et jouer très fin lors de la première des quatre interventions de la voiture de sécurité. Le grand perdant de la journée, Kamui Kobayashi (KCMG) a dû s’arrêter dans le dernier tour, encore une fois... KCMG s'est "loupée" dans sa stratégie.

Nakajima Racing n'a pas eu de chance, cette après-midi. Parti de puis la première ligne Makino et Palou n'ont pas vu l'arrivée.

Course (43 tours)

1.    Nick Cassidy VANTELIN TEAM TOM’S 43 tours en 1:28:21.635    
2.    Naoki Yamamoto DOCOMO TEAM DANDELION RACING +1.749
3.    Kenta Yamashita KONDO RACING +2.399

4.    Tomoki Nojiri TEAM MUGEN +8.265
5.    Sho Tsuboi P.MU/CERUMO INGING +10.522
6.    Yuji Kunimoto KONDO RACING +10.825
7.    Lucas Auer B-Max Racing with motopark +13.989
8.    Daniel TicktumTEAM MUGEN +15.097
9.  Kamui Kobayashi carrozzeria Team KCMG +30.912
10.  Artem Markelov TEAM LEMANS +37.082
11.  Nirei Fukuzumi DOCOMO TEAM DANDELION RACING +37.977

12.    Kazuya Oshima TEAM LEMANS* +9.057

* Sanction pour Kazuya Oshima qui écope de 30 secondes de pénalité pour avoir dépasser "trop tôt" au départ de la dernière neutralisation. Le pilote du TEAM LE MANS, glisse donc de la 5ème à la 12ème place.

Harrison Newey (B-MAX) à lui aussi reçu une pénalité de 30 secondes ainsi que un point de pénalité  pour conduite dangereuse. Aucun effet pour lui car il n'a pas terminé. Kazuki Nakajima (TOM'S) a dû payer une amende de 50000¥ pour violation des règles de sécurité lors de son arrêt au stand.

--
Abandon(s): Tadasuke Makino (sortie de route, crevaison), Alex Palou (pb. technique), Hiroaki Ishiura (pb. technique), Kazuki Nakajima (sortie de route), Harrison Newey (sortie de route), Yuhi Sekiguchi (pb. technique), Ryo Hirakawa (pb. technique), Tristan Charpentier (sortie de route).

Meilleur tour: Alex Palou (TCS Nakajima Racing) 1:41.057

Résumé de la course: Il fait plus chaud que lors des qualifications, 25° dans l'air et 37° sur la piste. Les deux voitures du Nakajima Racing sont en première ligne. Le bonheur sera de courte durée... Cela commence mal, avec un membre de l'équipe qui "oublie" la cale sous le pneu avant droit de Palou. Les feux vert sont déjà allumés, la pénalité semble inévitable. ​

Au départ c'est Tadasuke Makino (Nakajima Racing) qui profite de sa pole et d'un excellent envol, et prendre la tête au premier virage. Alex Palou a plus de mal que son co-équipier au démarrage mais, contient les assauts des pilotes qui le suivent. Naoki Yamamoto (Docomo Dandelion) est dans le sillage des autos bleue et blanche qui prennent tout de suite de l'avance. 9ème tour: Sortie de piste et première intervention de la voiture de sécurité ! Ryo Hirakawa (IMPUL) est arrêté juste avant la chicane... Tristan Charpentier (REAL RACING) tire tout droit dans les protections. C'est fini pour les deux pilotes.

Drapeau jaune, certains concurrents ont déjà changer de pneus, (dont Oshima et Cassidy).  C'est la effervescence dans les stands.  Alex Palou (Nakajima) est sanctionné suite à une "erreur" de son équipe avant le tour de formation. L'Espagnol passe à vitesse réduite sans ravitailler car c'est interdit par le règlement.  C'est l'abandon pour Sekiguchi (IMPUL) qui a dû mal a repartir de son boxe, pour finalement revenir et abandonner. La journée est terminée pour IMPUL qui joue de malchance: l'année passé Yuhi Sekiguchi et Ryo Hirakawa s'étaient élimés tous les deux sur un "freinage raté" de Ryo.

Au 12ème des 43 tours de la course, Kamui Kobayashi (KCMG) est en tête suivi de Yuji Kunimoto qui ne se sont pas arrêtés lors de la neutralisation. Alex Palou est en 3ème position. Kazuki Nakajima (TOM'S) part à la faute tout seul au 16ème passage, Harisson Newey (B-Max) est aussi contraint à l'abandon. Nouvelle voiture de sécurité. Hiroaki Ishuira (CERUMO) doit quitter la course, sur un ennui mécanique: embrayage ?

KCMG joue une carte très osée en ne s’arrêtant pas, Kamui reste en piste. Drapeau vert, Kobayashi creuse tout de suite un écart sur ses poursuivants, alors que Palou doit se ranger sur le bas-côté. Problème à la roue avant droite...  C'est fini pour lui. Nouvelle intervention de la voiture de sécurité, afin de déplacer l'auto du jeune Espagnol. Les positons sont donc à nouveau sous le contrôle du "SC" (safety car).

Kamui Kobayashi (KCMG) n'a pas encore l'intention de ravitailler, ce sera une erreur... Cassidy (TOM'S) reste derrière, Naoki Yamamoto (Docomo Dandelion) et Tadasuke Makino suivent dans cet ordre. La course est relancée au 22ème tour, Kamui Kobayashi est tête...

Tour 28: Plus loin dans le peloton, Yuji Kunimoto (Kondo Racing) met la pression sur Tadasuke Makino (Nakajima Racing). Le pilote Honda perd le contrôle de sa voiture dans le virage de la "culière" ... à la répétition, on voit bien que c'est dû à une crevaison à l'arrière droit... Makino met beaucoup de temps à récupérer, très déçu visiblement. On se prépare chez KCMG, mais les mécanos rentrent dans le boxe... Coup stratégique ?

Tour 29: Yuji Kunimoto (Kondo Racing) qui ne s'est pas encore arrêter s'exécute. Il reste 20 tours, voici le top 8: Kobayashi, Cassidy, Yamamoto, Yamashita, Nojiri, Oshima, Tsuboi, Markelov. Tour 33: Artem Markelov (Team Le Mans) passe une après-midi en solitaire, et ravitaille...

Pas simple la Super Formula Nippon on dirait... Même constat pour RedBULL (Auer et Ticktum) aux 2 dernières places malgré un nombre important d'abandons.

Il ne reste que 5 tours, Fukuzumi (Docomo Dandelion) s'arrête, alors que rien n'est joué entre Naoki Yamamoto (Docomo Dandelion) et Kenta Yamashita (Kondo Racing) pour le gain de la troisième place !

Dans l'avant-dernier tour, KCMG fait rentrer Kamui kobayashi (KCMG) qui filé jusque là vers une victoire plus que acquise ! Avec moins de 11 secondes d'avance sur Nick Cassidy c'est une énorme déception !

C'est donc, une victoire "opportuniste" , voir même de "patience" pour Nick Cassidy (TOM'S) qui n'était pas satisfait de ses réglages hier en qualifications. Douzième sur la grille Cassidy s'impose devant son rival Naoki Yamamoto, Kenta Yamashita qui complètent le podium final.

Nick Cassidy : "Nous avions l'intention de passer le plus tôt possible en pneus tendre, une stratégie qu'il c'est avérée payante par le passé. «Je pense que la chance a été un facteur important», a admis le Kiwi. «Bien sûr, j'ai choisi la stratégie au début de la course mais, nous ne faisons aucun calcul au hasard, car nous savons jamais ce qui peut se passer durant l'épreuve. «Nous avons bien sûr un plan et nous nous en sommes tenus à la lettre. Merci à l'équipe d'avoir très bien communiquer. Nous connaissions déjà le scénario. " «À Suzuka, ces deux gars à côté de moi [Naoki Yamamoto et Kenta Yamashita, qui ont terminé deuxième et troisième] étaient également très rapides, je savais en moi-même que nous étions tous les trois assez forts. À Fuji (NDLR: durant les essais collectifs) , notre rythme sur des longs relais  était, je pense, clairement meilleur. ” «Quand nous sommes arrivés dans le paddock, nous avions un sentiment très étrange avec ma voiture. J'ai été plus lent d'une seconde, ce qui est vraiment énorme. “Je pense donc que c’est absolument incroyable de gagner aujourd’hui parce que j’avais encore des problèmes. "Nous devons régler ce paramètre, et revenir encore plus forts. Je suis donc impatient d'être au prochain rendez-vous."

Par Nicolas Dura

 

@Dura_Nicolas

FORMULANIPPON-FR.COM Publié le 21/04/2019 à 08h46 | Mis à jour le 22/04/2019 à 07h25