SUPER FORMULA  Japanese Championship

Phototheque Digital Photographic

Fuji: HALO au boulot ! -

www.formulanippon-fr.com | L'actualité en français depuis 2009

Fuji: HALO au boulot !

31 Juillet 2018, 06:33am

Catégories : #SFormula, #Superformula, #Saison 2018

C'est aujourd'hui que nous avons pu découvrir, le nouveau "Halo", qui devrait être installé (ou pas) d'ici l'année prochaine. Un HALO est une structure en titane de 7 kg (6,94 kg pour être précis) destinée à protéger la tête du pilote.

Pour les amateurs de chiffres, une saison actuelle en Super Formula Nippon est estimée à JPY 80 millions au minimum. Il faut compter JPY100 millions plus généralement. Peut-être que ce sera plus élevé d'ici 2019. Car la nouvelle voiture SF19 sera plus coûteuse lors de sa commercialisation . En effet, de nombreuses pièces seront peut-être plus endommagées. Comme les doubles rabats avant de l'aileron, les appendices latéraux au niveau des pontons.

Le modèle proposé sur la nouvelle Dallara SF19, est identique que celui d'une Formule 2 et GP3 , cependant: les supports de montage sont différents. Son coût est de 12,700 euros. Pour une équipe de 2 voitures, il lui en coûtera le double + frais d'expédition. Le HALO ne devait être disponible qu'en un seul exemplaire initialement. Selon nos informations, le HALO sera bien évalué à Fuji du 31 juillet au 1er août, par les équipes d'essais des constructeurs Honda (Naoki Yamamoto) et Toyota (Yuji Kunimoto, Hiroaki Ishuira).

Les premiers retours sont positifs, au niveau de la visibilité par exemple. Les équipes Honda et Toyota ont roulées avec et sans le dispositif HALO. Avec le HALO, le pilote devra s'extraire de sa voiture en moins de 7 secondes, et remettre son volant tout cela en un temps total imparti de 12 secondes.

Aujourd'hui, Hiroaki Ishuira (Toyota) a dû écourté sa séance en raison d'un problème au niveau du train arrière. Ce serait un soucis d'embrayage. Dans la matinée Ishiura et Yamamoto se sont entraînés à sortir de la voiture.

Une conférence de presse doit avoir lieu en fin de journée, et ainsi recueillir les impressions des pilotes.

Yuji KUNIMOTO J'ai ressenti une réelle différence avec le HALO. Mais, après quelques tours je m'y suis habitué et je n'ai eu aucune "gêne". C'est étroit dans le cockpit au niveau des jambes par exemple au moment de rentrer dans la voiture. Je pense qu'il est encore préférable de faire quelques améliorations. Par contre, je n'ai eu aucun problème à voir le panneautage en bord de piste.

Naoki YAMAMOTO Ma première inquiétude réside en cas d'incendie et, si la voiture se retourne. Je n'espère pas que le pilote reste "piégé" dans le cockpit. Bien évidemment, on ne peut pas envisager ces 2 cas de figure en même temps.  Des améliorations restent à faire. Cependant, j'admire cette idée et j'espère que nous allons l'utiliser un jour en course."

Hiroaki ISHIURA J'ai sais que le HALO a déjà été introduit dans d'autres séries, mais avant cela, nous devrions faire des évaluations et en discuter. Un exemple ? Je suis inquiet sur la qualité des services de secours et de désincarcération durant les week-ends de course. Un test est une chose, reste à voir en course en cas d'accident grave. Personnellement, je n'ai pas trop bien dormi la nuit dernière... en vue de cet essais. Je pense qu'un pilote pourra bien sortir de la voiture, je l'ai fait malgré ma grande taille".

Suivez l’actu en temps réel sur Twitter.

Par : Nicolas DURA - Dernière mise à jour: vendredi 10 août 2018 - 07:44