SUPER FORMULA  Japanese Championship

SurperFormula 2015 F4FIA_JAP
Photothèque Digital Photographic

Pierre Gasly: «Je me sens bien plus prêt à présent ! » - SUPER FORMULA Japanese,Championship

SUPER FORMULA Japanese,Championship

La Super Formula Nippon en français sur internet depuis 2009

Pierre Gasly: «Je me sens bien plus prêt à présent ! »

5 Avril 2017, 13:40pm

Catégories : #SFormula, #Superformula, #Saison2017

PierreGaslySur le circuit du Mont Fuji pour les derniers essais d’avant saison, entre pluie et neige, le pilote français Pierre Gasly, a réédité sa performance de Suzuka : 3e des essais de Super Formula, meilleur temps des écuries roulant en Honda. Pierre Gasly abordait avec prudence les deux jours d’essais organisés sur le circuit du Mont Fuji, dernière occasion de prendre ses marques avant l’ouverture du championnat de Super Formula le week-end du 22 et 23 avril sur le circuit de Suzuka. Deux jours d’essais officiels, soit seulement huit heures pour finir de se familiariser avec une nouvelle voiture, une nouvelle équipe, un nouveau circuit, et commencer à chasser la performance. Un apprentissage accéléré pour le Français dont les adversaires dans le championnat japonais connaissent, pour la plupart, les pistes de l’archipel mieux que lui.

Pierre Gasly « Comprendre le Japon, les habitudes, les coutumes, les mentalités, est une partie de mon travail avant même de monter dans l’auto. J’arrive désormais en avance ici afin, non seulement de m’habituer au décalage horaire, mais surtout pour m’immerger dans l’ambiance, découvrir peu à peu la culture, me glisser dans un rythme et des usages japonais. C’est passionnant ! Une fois sur les circuits, les découvertes sont encore plus surprenantes : je ne connaissais pas plus le circuit du Mont Fuji que celui de Suzuka. Mais je ne pouvais pas m’imaginer que nous allions devoir affronter la neige ! »

« Avant d’arriver, je n’avais en tout et pour tout réalisé que deux jours d’essais au volant de la voiture, à Suzuka début mars –soit seulement huit heures puisque nous n’avons que quatre heures d’accès à la piste par jour. Pour l’écurie comme pour moi, les objectifs étaient simples : continuer à apprendre à travailler ensemble, acquérir de la compréhension et construire nos premiers automatismes. Il fallait de mon côté que je parvienne à progresser dans mon ressenti et ma pleine maîtrise de la voiture. Objectif : monter en performance. Dans un monde parfait, huit heures n’y auraient pas suffit. Mais la météo nous a encore compliqué la tâche ! Vendredi, une piste sèche le matin m’a permis de découvrir le tracé de 4,563 km du Fuji Speedway. Une découverte plutôt agréable : à la pause, j’avais le deuxième temps. L’après-midi, la pluie ayant fait son apparition, j’ai testé pour la première fois ma monoplace sur le mouillé, et essayé les pneus pluie Yokohama. Je me suis senti assez rapidement en confiance au fil des quinze tours que j’ai couverts. Le soir, j’ai bien vu que la météo commençait à se dégrader. Mais je n’imaginais pas ce qui allait suivre… »

« Samedi, lorsque nous sommes arrivés de bonne heure sur le circuit, tout était blanc ! La neige tombée pendant la nuit avait tout recouvert. La séance du matin a été annulée. La piste n’a été rouverte qu’à 13h30 et pour seulement trois heures. L’asphalte était encore trop humide pour que nous puissions rouler en slicks et pas assez pour que nous chaussions les pneus pluie. La météo a continué à jouer avec nous : averse légère pendant cinq minutes – pause – re-averse – pause, et ainsi de suite. Nous n’avons pu en fait rouler qu’à partir de 15 heures. Tout le monde s’est évidemment rué en piste. Au fil des tours, la trajectoire s’est peu à peu asséchée, mais le trafic était important. Je suis resté englué dans cet interminable peloton mais, en toute fin de séance, j’ai eu une fenêtre soudain dégagée. C’est sur ce tour que j’ai réalisé le troisième meilleur temps des deux jours, juste derrière les deux Tom’s, comme à Suzuka. »

« En raison de cette météo chaotique, nous n’avons pas pu tester tout ce qui était prévu. Mais ces deux journées ont été positives. Nous avons réalisé de belles avancées. Je me sens bien plus prêt qu’à mon arrivée. Nous sommes sur une bonne dynamique à l’approche de la première course du championnat. »

Selon communiqué officiel / Pierre Gasly

Par : Nicolas DURA - Dernière mise à jour: mercredi 5 avril 2017 - 14:54

Tweet print  Print Page